L’UFC-Que choisir poursuit en justice Nintendo pour obsolescence programmée


En ce mardi 22 septembre 2020, l’UFC-Que choisir prend une décision importante. Dans un communiqué fraîchement rédigé, l’association de consommateurs explique porter plainte contre Nintendo pour obsolescence programmée. À l’automne 2019, l’UFC-Que choisir avait déjà évoqué la volonté de poursuivre le géant nippon, c’est désormais chose faite. Depuis des mois, l’association de consommateurs reçoit des tonnes de plaintes concernant la console de jeu vidéo Switch et notamment ses manettes défectueuses. Les problèmes les plus récurrents concernent les joysticks. En effet, au bout de quelques mois seulement, ces champignons directionnels sont très souvent usés, et dans certains cas, quasi inutilisables.

Comme nous l’avons évoqué, cela fait de nombreux mois que l’UFC-Que choisir reçoit ce genre de plaintes. Si bien qu’au mois de novembre de l’année dernière, l’association avait mis en demeure Nintendo en particulier pour les coûts de remplacement s’élevant à 45 euros par manette. Depuis cette mise en demeure, Philippe Lavoué, le PDG de Nintendo France, a mis en place un nouveau service après vente pour réparer gratuitement les manettes. Mais c’est loin d’être assez pour l’UFC-Que choisir.

5000 témoignages en 48h.

Ces dernières semaines, le nombre de plaintes a considérablement augmenté. En l’espace de 48h, l’association de consommateurs aurait reçu pas moins de 5000 témoignages similaires. C’est à ce moment que la situation a véritablement été prise au sérieux, et que les manettes ont été examinées au peigne fin. Voici un extrait du communiqué qui évoque les résultats de l’expertise : « Les experts ont relevé que des modifications ont été réalisées par Nintendo dans la conception de ses manettes, il y a quelques mois, mais pas sur le problème à l’origine des pannes. Alors que Nintendo était informée de ce dysfonctionnement, le géant nippon a choisi de ne pas intervenir sur les composants sujets à cette panne. » 

Le communiqué est bien plus long et explique par la suite que les problèmes liés aux joysticks n’ont aucun lien entre l’âge du joueur, ou encore sur la durée d’utilisation de la console. Même si vous utilisez rarement votre Switch, vous pouvez être concerné par ce souci.

Aux États-Unis, une action collective est déjà en place depuis juillet 2019, pour lutter contre ce problème venant du constructeur. Nous n’avons aucune information précise concernant les nombres de plaintes outre Atlantique, toutefois à en voir le nombre de tutoriels vidéo sur le sujet, et surtout la quantité de vues, le dysfonctionnement doit concerner des milliers d’Américains.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.