Sur YouTube, ces enfants influenceurs font la promotion de la malbouffe


« Les parents peuvent penser qu’ils installent leurs enfants pour regarder un autre enfant jouer dans leur jardin, et non ces enfants font la promotion de Chicken McNuggets moyennant des frais. » Marie Bragg, professeure de nutritrion en santé publique est l’auteure principale d’une étude très intéressante sur les enfants influenceurs.

Ce travail s’est penché sur le rôle de ces derniers dans la promotion de la malbouffe et des boissons sucrées auprès des plus jeunes aux Etats-Unis. Le phénomène semble massif et il est pour l’heure assez peu connu.

Une meilleure régulation est nécessaire

Dans le détail, les chercheurs se sont penchés sur les vidéos des cinq enfants influenceurs les plus regardées sur YouTube en 2019. Ils ont ensuite retenu celles où ils utilisaient des jouets ou consommaient de la nourriture. Les résultats sont sans appel puisque sur 418 vidéos, 179 présentaient de la nourriture et des boissons. Et dans 90 % des cas, ils consommaient de la junk food. En tout, ces contenus ont été vus plus d’un milliard de fois, ce qui donne une idée de leur succès.

Comme le note CNN, le problème est d’autant plus grand que c’est dès le plus jeune âge que se forment les habitudes alimentaires. Or, YouTube est devenu un espace de choix pour les publicitaires de cette industrie qui n’investissent plus uniquement la télévision.

Dès lors, les scientifiques appellent à une régulation de ces contenus. Pour les Etats-Unis, une partie de la réponse pourrait venir de la proposition de loi KIDS. Elle prévoit notamment d’interdire la recommandation de vidéos très populaires telles que les unboxings de jouets. Ces publications seraient beaucoup moins mises en valeur. L’idée est aussi de combattre ce qui s’apparente quelques fois à des publicités déguisées.

En France, le sujet des enfants influenceurs a aussi récemment fait l’objet d’une loi qui a été adoptée à l’unanimité par le parlement. Elle prévoit un encadrement renforcé des horaires et des revenus des mineurs vidéastes de moins de 16 ans.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.