Tesla dévoile une batterie deux fois moins chère et plus puissante

[ad_1]

La batterie des voitures électriques est un défi. Mardi 22 septembre 2020, Tesla vient d’en rappeler son importance. Lors d’un événement « Battery Day« , suivant la conférence annuelle avec ses investisseurs à Palo Alto, le constructeur californien a fait le point sur les avancées technologiques encadrées sous son projet « Roadrunner » qui le conduira à devenir indépendant de sa propre production de batteries.

Le marché automobile s’attend en effet à connaître une situation critique d’ici cinq ans, voire moins, quand le nombre de voitures électriques commercialisées sera dix fois plus élevé, et que les fournisseurs de batteries ne pourront pas augmenter leur cadence si facilement. Tesla en sera tout aussi touché, et compte alors profiter d’une production interne, qui lui permettrait de sensiblement réduire les coûts et se démarquer de la concurrence…

Tesla dévoile son plan pour ses batteries

C’est ainsi qu’à Palo Alto, devant un parterre d’invités disposés dans des Model Y façon ciné-parc, le patron de Tesla Elon Musk a présenté quelques-uns des chiffres clés dans l’évolution des batteries pour ces prochaines années. Pour la mise en place de sa production en interne de batterie, Tesla s’est donné un objectif : réduire de moitié le prix du kWh, et ainsi réduire par deux le prix des batteries électriques. Différents travaux ont été commencés pour en arriver là.

Tesla batterie 2020

© Tesla

Pour commencer, Tesla a dévoilé une nouvelle technologie de cellule, plus compacte et puissante. Elle annonce une autonomie supérieure de 16 %, ainsi qu’un stockage d’énergie cinq fois plus puissant pour des performances six fois supérieures. Actuellement, Tesla compte sur Panasonic qui lui produit des cellules dans sa Gigafactory au Nevada.

Elon Musk a rappelé à plusieurs reprises à quel point l’investissement dans des nouvelles technologies passait avant tout par le développement de nouvelles machines de production, « 1 000 à 10 000 % plus difficiles que de fabriquer quelques prototypes ». Il n’est donc pas encore connu quand est-ce qu’une batterie Tesla développée en interne arrivera.

Batterie Tesla 2020 plan

© Tesla

Justement, la production de ces batteries sera le deuxième chantier sur lequel Tesla oriente ses investissements. Lors du Battery Day, le constructeur et son équipe s’est efforcé de rappeler à quel point l’élévation du rythme de production était un point sur lequel il était difficile d’agir. La société a annoncé quelques données sur ses productions 24h/24 mais aussi du besoin encore présent pour le moment, de travailler avec des fournisseurs.

En parallèle aux coûts et à l’efficacité, Tesla a communiqué au sujet du recyclage des matériaux. Il a indiqué sa volonté de délaisser l’usage du cobalt pour celui du nickel, bien plus recyclable et tout aussi intéressant financièrement. Du côté des anodes, le lithium sera remplacé à l’avenir par du silicone. C’est aussi par ce biais que le prix des batteries diminuera. Elon Musk a officialisé le travail sur un « Tesla Silicon », disponible pour seulement  1,2 dollars le kWh.

Tesla Silicon Battery Day

© Tesla

À l’image d’un « one more thing » chez Apple, le CEO de Tesla s’est amusé à retenir l’attention du public pour le dernier point sur lequel Tesla travaille dans l’élaboration d’une batterie interne. Elle a concerné une optimisation de l’intégration des batteries avec le châssis. En s’inspirant des réservoirs d’avions placés dans les ailes, Elon Musk a dévoilé un nouveau système d’intégration où le planché vient directement envelopper les batteries, sans surcouche supplémentaire qui ferait augmenter le poids de la voiture.

Une nouvelle Tesla présentée, avec 830 km d’autonomie

Le coût et l’efficacité des batteries ont besoin d’être améliorés pour pouvoir faire de la voiture électrique une concurrente directe aux modèles thermiques. Tesla a donc profité de son Battery Day 2020 pour annoncer son ambition de réduire de 56 % le coût du kilowattheure tout en augmentant l’autonomie de 54 %. Pour cela, le constructeur a mis la main à la poche. Ses investissements sont en augmentation, notamment dans la mise en production des batteries.

Tesla ambitions batteries

© Tesla

Tesla devrait convertir sa demande de batterie à une production interne lors de ces cinq prochaines années. L’élaboration d’une telle technologie qui repousse de façon conséquente les limites des voitures électriques amènerait le constructeur a proposer un modèle encore moins cher que le Model 3. Tesla l’affirmait encore ce soir à Palo Alto, tout en levant le voile sur une autre voiture, bien plus chère que ce que l’on connaissait chez Tesla.

Il s’agit d’une nouvelle déclinaison sur la Model S, baptisé Plaid en référence au prototype de course aperçu sur de nombreux circuits l’année dernière. Avec ses trois moteurs, elle propose une autonomie qui dépasserait les 800 km, une première sur une Tesla. En même temps, ses performances seraient dingues, avec un 0 à 96 km/h abattu en moins de deux secondes et le meilleur tour pour une voiture de série enregistré sur le Laguna Seca.

Model S Plaid Tesla 2021

Tesla vient de présenter sa nouvelle Model S Plaid avec ses 830 km d’autonomie théorique © Tesla

Tesla a conclu sa conférence en annonçant l’arrivée de la Model S Plaid en précommande, avant une commercialisation l’année prochaine. Le série, le modèle sera disponible à partir de 134 490 $, loin des 69 490 $ de la version Grande Autonomie… Pour en réserver une, Tesla suit toujours la même logique : 5000 $ d’acompte, et beaucoup de patience.

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.