Un bug Tesla permet à toutes les voitures électriques d’utiliser les Superchargeurs… gratuitement

[ad_1]

Les propriétaires de véhicules électriques seront ravis d’apprendre qu’ils peuvent actuellement utiliser les Superchargeurs V3 de Tesla gratuitement… Sans avoir de Tesla. Depuis quelques jours, les installations électriques semblent effectivement s’ouvrir aux autres véhicules que ceux du constructeur américain, pour le plus grand plaisir de certains. L’affaire concerne les derniers dispositifs V3 qui font leur apparition en Europe depuis quelques mois et dont le déploiement a commencé lors du lancement de la Model 3 sur le territoire.

Plusieurs automobilistes ainsi que des sociétés de location de voitures ont eu l’occasion de tester les Superchargeurs de Tesla avec des véhicules d’autres marques, à l’exemple de l’entreprise Nextmove qui a eessayé le chargeur sur une BMW i3, une Porsche Taycan ainsi que plusieurs Renault Zoe et Hyundai Ionic dans leur configuration 100 % électrique.

Le point commun entre ces modèles ? Tous sont équipées d’un connecteur Type Combo, un standard adopté par les derniers Superchargeurs du constructeur américain et une prise aussi appelée CCS qui figure comme l’évolution des « vieux » connecteurs de Type 2 et 3. Ce nouveau modèle de prise pour la recharge rapide devient une norme européenne, et sera compatible avec les prochaines bordes rapide atteignant une puissance de 250 kWh.

Une occasion de relancer la discussion entre Tesla et les autres marques ?

Cependant, cette nouveauté ne semble pas avoir vocation à durer. Il s’agirait vraisemblablement d’un bug du côté des Superchargeurs de Tesla plutôt que d’une nouvelle fonctionnalité surprise dévoilée par la marque. Toutefois, cela a le mérite de montrer que le constructeur est largement en capacité d’ouvrir ses équipements aux aux autres marques.

Ces dernières années, Tesla semblait d’ailleurs plutôt prêt à ouvrir son réseau de Superchargeurs à d’autres marques concurrentes dans le futur. Des rumeurs suggèrent que le constructeur est en discussion avec d’autres sociétés, mais aucun accord n’a vraisemblablement été trouvé pour l’instant. Encore faut-il que les entités concernées arrivent à s’accorder sur le partage des coûts et les prix qui devront être réglés par chacun.

Ce bug pourrait être l’occasion d’évoquer le sujet de nouveau, même si certains constructeurs se sont déjà positionnés différemment. BMW, Mercedes, Ford et Volkswagen ont lancé le réseau Ionity en 2016 —avant d’être rejoints par Hyundai, afin de proposer des bornes de charge rapide partout en Europe. Il y a un an, l’Europe comptait une centaine de ces chargeurs pour un objectif de 400 en 2020. Les marques partenaires misent à l’heure actuelle sur ce réseau pour promouvoir leurs nouveaux modèles électriques (comme l’EQC de Mercedes et les e-tron et e-tron Sportback d’Audi).

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.