un vaste coup de filet conduit à l’arrestation de 179 dealers

[ad_1]

C’est une opération d’envergure, « la plus grande » que le ministère de la Justice américain ait contribué à réaliser. DisrupTor, un nom donné en référence au navigateur bien connu du dark web, a permis l’arrestation de 179 revendeurs de drogue en ligne, plus de 500 kg de stupéfiants ont été saisis, tandis que 6,5 millions de dollars en espèces et en cryptomonnaies ont été récupérées. Cela devrait donner un vrai coup à un marché en plein essor. Contrairement à ce que l’on pourrait penser en effet, il est relativement simple de se rendre sur le dark web et pas uniquement pour s’adonner à des activités illégales.

Les revendeurs sont désormais prévenus : la police peut les traquer

Pour mener à bien ce coup de filet à l’échelle de la planète, la police américaine a collaboré avec les forces de l’ordre allemande et Europol. Ainsi 121 personnes ont été arrêtées aux Etats-Unis, le reste se répartissant entre l’Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Autriche et la Suède.

La réussite de cette enquête trouve son origine dans le démantèlement du site Wall Street Market en mai 2019, où la police allemande avait réussi à arrêter les quatre responsables présumés du portail. Une fois le serveur saisi, les enquêteurs ont pu trouver des données sur les revendeurs afin de remonter leur trace.

Claire Georges, attachée de presse d’Europol précise à Wired : «  Nous avons rassemblé les informations, puis nous avons envoyé ce que nous appelons des paquets de renseignements à tous les pays concernés. En gros, ce sont des informations ou des documents dans lesquels nous disons: écoutez, nous savons que cette personne dans votre pays a fait cela, vous voudrez peut-être ouvrir une enquête. »

Comme le souligne le média américain, il semble en revanche bien difficile de juger de l’efficacité de DisrupTor sur le long terme. Le marché de la drogue sur le dark web ne semble en effet pas prêt de disparaître, et d’autres lieux de ventes pourront être trouvés. Cela sonne en tout cas comme un réel avertissement pour les trafiquants qui savent désormais que la police dispose des connaissances techniques pour les retrouver.

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.