Volkswagen souhaiterait se séparer de Bugatti


Si l’on en croit les dernières rumeurs, le groupe Volkswagen souhaiterait revendre Bugatti : le constructeur français reconnu pour ses luxueuses supercars et autres hypercars de tous les superlatifs, qui fête ses 111 ans cette année, serait repris par Rimac Automobili, groupe croate spécialiste des véhicules électriques hautes performances.

Selon le britannique Car Magazine, les dirigeants de Volkswagen auraient approuvé l’accord la semaine dernière, mais celui-ci n’aurait pas encore été signé par le conseil de surveillance. Aucune confirmation officielle de la rumeur n’a été communiquée par la firme de Molsheim, qui a toutefois déclaré que la marque a apporté une contribution positive au groupe Volkswagen ces deux dernières années, et qu’elle était en passe de dépasser ses volumes de ventes de 2019.

C’est un véritable tournant dans l’histoire de Volkswagen, qui avait au fil du temps ajouté à son offre de prestigieuses marques comme Bentley, Lamborghini ou Bugatti. Mais si les Bugatti en font rêver plus d’un à travers le monde, comme la Bugatti Chiron avec ses 1600 chevaux, ce sont de véritables gouffres financiers…

Volkswagen est déjà liée à Rimac, via Porsche

Il n’est d’ailleurs pas exclu que d’autres cessions de ce type soient envisagées : Lamborghini, SEAT, Italdesign et Ducati seraient également sur la sellette ! En effet, le groupe allemand souhaiterait se séparer de ses marques peu rentables, afin de se consacrer à son avenir en investissant massivement dans l’électrification et la conduite autonome, et de se reconstruire après l’épisode du Dieselgate qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Les deux groupes européens ne sont pas inconnus puisque Porsche détient déjà 15,5 % des parts de Rimac Automobili, depuis l’an dernier : une participation qui devrait faciliter la transaction, si elle devait avoir lieu. En effet, il se murmure qu’en échange de Bugatti, le groupe Volkswagen souhaiterait obtenir davantage de parts de Rimac via une augmentation du portefeuille de Porsche, tout en bénéficiant du savoir-faire du croate en matière d’électrification.

Créée en 2009 par Mate Rimac, Rimac Automobili est considérée comme le « Tesla européen », mais contrairement à la firme d’Elon Musk, Rimac se spécialise dans les hypercars électrifiées. Après avoir dévoilé plusieurs modèles et concept-cars dépassant la barre symbolique des 1000 chevaux, Rimac s’apprête à produire la version de série du C_Two Concept, développant 1914 chevaux et limitée à 150 exemplaires.



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.